Certains l’aiment court

  • programme de cinq courts-métrages

MAMAN(S)
de MAïMOUNA DOUCOURÉ
avec Sokhna Diallo, Maïmouna Gueye
2015 / France / Couleur / 21’
_ prix du jury de la meilleure fiction au festival de Sundance 2016
Aida, huit ans, habite un appartement de banlieue parisienne. Le jour où son père rentre de son voyage au Sénégal, leur pays d’origine, le quotidien d’Aida et de toute la famille est complètement bouleversé : le père n’est pas revenu seul, il est accompagné d’une jeune sénégalaise, Rama, qu’il présente comme sa seconde femme. Aida, sensible au désarroi de sa mère, décide alors de se débarrasser de la nouvelle venue.

LA MÈRE À BOIRE
de LAURENCE COTE
avec Emmanuelle Devos, Diego Jaspard
2015 / France / Couleur / 12’

Dans un lotissement, une voiture à l’arrêt. À l’intérieur, Ariane et son fils Thomas, treize ans, semblent guetter quelqu’un. Lorsqu’une dame apparaît dans la rue, Ariane se fige : arrivera-t-elle à lui parler ?

BLANQUETTE
de CHARLIE BELIN
2015 / France / Animation / 4’

Les discussions croisées d’une famille réunie pour partager un repas.

JAY PARMI LES HOMMES
de ZENO GRATON
avec Anton Leurquin, Arieh Worthalter
2015 / France-Belgique / Couleur / 28’

Pour plaire à son père, et gagner l’amour qui lui manque, Jay, quatorze ans, doit devenir un homme et trouver une copine. En forçant son entrée dans le territoire violent des hommes, Jay va tenter d’oublier qu’il est encore un enfant.

LANA DEL ROY
de JULIEN GUETTA
avec Oscar Pessans, Joan Pierson, Nomi
2015 / France / Couleur / 25’

Jean-Philippe se reconstruit enfin depuis qu’il sort avec Lana, une femme pulpeuse et extravagante, qui bouscule son quotidien morose. Mais au moment des présentations avec son fils, Jean-Philippe découvre que Lana est une ancienne star du porno.


Partager cette page »» Mentions légales