Fleur du désert

  • en partenariat avec Solidarités femmes
  • Un film de Sherry Hormann
  • avec Liya Kebede, Sally Hawkins, Timothy Spall
  • 2010 / Grande-Bretagne – Alllemagne – Autriche / Couleur / 2h00’
  • - dès 17h30 : Stands associatifs et temps d’échange.
  • - à 19h Présentation de la balade sonore "Les portes qu’on ouvre" sur les violences conjugales par la réalisatrice Chloé Truchon (Radio Campus) : "un cheminement sensible à travers différents témoignages de femmes victimes de violences qui partagent avec nous les étapes de leur reconstruction" Des casques et lecteurs mp3 seront disponibles au FJT les Oiseaux et à l’office de tourisme du 21/11 au 28/11 pour vous permettre d’effectuer cette balade sonore.

Issue d’une famille de nomades somaliens, Waris connaît une enfance rude mais heureuse car entourée des siens. Mais quand son père décide de la marier à l’âge de 13 ans, Waris prend la fuite. Traversant le désert au péril de sa vie, elle atteint la ville de Mogadiscio et retrouve sa grand-mère. Cette dernière lui fait quitter le pays en lui trouvant un poste de "bonne à tout faire" à l’ambassade de Somalie à Londres. Waris y travaille pendant 6 ans, telle une esclave, totalement recluse et coupée du monde extérieur. Quand la guerre civile éclate en Somalie, l’ambassade ferme. Waris se retrouve livrée à elle-même dans les rues de Londres, ne sachant pas un mot d’anglais. C’est alors qu’elle rencontre Marilyn avec qui elle se lie d’amitié. Cette jeune femme, délurée et originale, l’héberge et l’aide à trouver un emploi. Travaillant dans un fast food, Waris est remarquée par un célèbre photographe de mode. Grâce à lui, elle rejoint une agence de mannequins. Malgré de nombreuses péripéties, elle devient rapidement l’une des plus grandes tops model internationales...


Partager cette page »» Mentions légales