Patrick Chenciner

  • peinture
  • du 13 octobre au 02 novembre

Diplômé de l’école des Beaux arts de Besançon en 1974, Patrick Chenciner propose dans cette exposition ses œuvres récentes. Des peintures dans lesquelles la géométrie devient la composante majeure de l’œuvre. Après des personnages représentés sous forme de robots et ses fameux volumes, Patrick Chenciner opte pour la disparition complète de toutes références figurative : aujourd’hui l’artiste bisontin laisse place à la géométrie. La géométrie, partie intégrante du tableau pour en devenir la composante majeure. Pourquoi la géométrie ? « La peinture a toujours été issue de la géométrie qui a servi à la construire. Auparavant, on mettait une main ou un pied, désormais on met un carré ou un cercle de telle sorte que la qualité de ces figures géométriques puisse remplacer la qualité de ces éléments figuratifs. Au fur et à mesure, cette peinture s’est ensuite simplifiée pour devenir une histoire de figures géométriques plutôt qu’une histoire de personnages. » explique l’artiste.


Partager cette page »» Mentions légales