Sébastien Chommy

  • photographies
  • du 06 avril au 28 avril 2022

L’impact négatif de l’homme et de son activité dans l’environnement s’impose durablement comme l’une des grandes réalités du XXIème siècle. Poussée inexorablement vers l’avenir, notre société continue à construire, détruire et à reconstruire frénétiquement sur les ruines de son passé et sur le peu d’espaces sauvages et naturels qu’il lui reste. A grands coups de machines sont progressivement effacés, pour un bien ou pour un mal, les legs des XIXe et XXe siècles. Mais tout cela doit-il inexorablement disparaître ? Ne risque-t-on pas d’effacer de la conscience collective notre histoire architecturale, technique ou industrielle ?

A la marge de nos villes modernes, il existe malgré tout des lieux, témoins d’une autre époque, laissés à l’abandon et à une lente déliquescence. Souvent cachés, inaccessibles ou interdits, il est difficile et dangereux d’y pénétrer. Avec un peu de chance, s’ils ne sont pas vandalisés, le temps et la nature y reprennent leur place.

A travers une vingtaine de photographies, Sébastien Chommy nous fait visiter quelques uns de ces endroits intriguants disséminés autour de Besançon.


Partager cette page »» Mentions légales